Les étoiles montantes Lyonnaises : les restaurants Rustique et Miraflores

Les étoiles montantes Lyonnaises : les restaurants Rustique et Miraflores

Article publié par Arthur Basil et Pauline Caiado

L’édition 2021 du Guide Michelin a été dévoilée en ce début de semaine, lundi 18 janvier. Initialement prévue à Cognac, la cérémonie a été finalement retransmise sur les réseaux sociaux depuis le restaurant Jules Vernes, situé au deuxième étage de la Tour Eiffel, une grande première dans l’histoire. Voici notre article sur les restaurants Lyonnais “Le Rustique” et “Miraflores”

Quant à la capitale de la gastronomie ? Deux nouveaux restaurants décrochent l’étoile : le Rustique et le Miraflores, autrefois déchu qui récupère son précieux sésame.

LE RUSTIQUE ET SON CONCePT DE NATURALITÉ

Le restaurant Rustique situé dans le 2e arrondissement de Lyon, mêle une cuisine d’auteur tout en magnifiant une cuisine paysanne, le tout de façon gastronomique. Le menu unique sans choix qui se décline en une dizaine d’actes, accompagné d’une sélection des vins en vinification naturelle et biologique, saura séduire les plus pointilleux d’entre vous. L’édition 2021 du Guide souligne « Les assiettes, précises et lisibles, donnent à voir les produits dans leur simplicité, avec toujours une importance accordée au végétal et une démarche locavore poussée. ».

Restaurant Rustique Lyon

Restaurant Rustique

14 rue d’Enghien
69 002 Lyon
Lun – Dim fermé
Proche du métro Ampère

« L’ÉTOILE PÉRUVIENNE DU CIEL LYONNAIS » FAIT SON RETOUR !

Osez un voyage culinaire entre le Pérou et la France au Miraflores situé au centre de Lyon dans le 6e arrondissement. Le chef Carlos Camino, mêle avec un bonheur certain les saveurs de son pays avec une cuisine créative et contemporaine. L’endroit est chic et ses menus sont toujours pleins de surprise, suivant l’imagination de l’ambassadeur de la gastronomie péruvienne à Lyon.

Restaurant Miraflores Lyon

Restaurant Miraflores

112 Boulevard des Belges
69 006
Lyon Lun – Dim fermé
Proche Brotteaux
Quelques faits notables sur cette cérémonie tant attendue :
 
– Le maintien de l’ensemble des trois étoiles.
– Alexandre Mazzia, seul chef à décrocher une troisième étoile pour cette édition.
– Une vague de rétrogradation et de nouveaux promus.
Pauline Caiado

Laisser un commentaire