En 1 an, le renouveau de la restauration

En 1 an, le renouveau de la restauration

Annoncée le 14 mars 2020, la fermeture des restaurants, cafés, bars et hôtels fut un coup dur pour le monde de la restauration. Dès lors, tous ont dû s’adapter pour éviter la fermeture, inéluctable. Certains ont misé sur l’innovation tandis que d’autres ont lancé des initiatives solidaires à l’attention des soignants et des étudiants : ce secteur n’a cessé de survivre et de nous surprendre depuis 1 an.

Adaptation des restaurants

Suite à la fermeture de leur outil de travail, les chefs sont aussi devenus créatifs dans leur organisation. Certains restaurateurs lyonnais ont en effet opté pour la vente de plats à emporter tandis que d’autres ont préféré utiliser les plateformes de service de livraison afin d’étendre leur clientèle. La Mère Brazier (1er arrondissement), Le Café du Peintre (6ème arrondissement), le Desjeuneur (1er arrondissement), Daniel et Denise (3e, 4e et 5e arrondissements), le Vivarais (2ème arrondissement) et bien d’autres encore ont décidé d’adapter leurs plats et leur distribution. 

Ils ont déployé un système de click & collect, comme La Caravane des Chefs pendant un temps, voire même pour certains un système de livraison indépendant, ou bien relié aux plateformes déjà existantes (Uber Eats, Deliveroo,…). Depuis le 31 janvier 2021 et jusqu’à leur réouverture, la ville de Lyon a mis à disposition 69 places de marchés pour tous les restaurateurs afin d’encourager ces initiatives et de faciliter l’accès à celles-ci. En parallèle de la livraison, certains chefs ont également partagé leurs recettes personnelles à travers les réseaux sociaux principalement lors du premier confinement pour permettre aux intéressé.e.s de reproduire leurs plats.

Crédits Photo : Culture Trip
Crédit Photo : Dino

L’émergence d’initiatives solidaires

La pandémie a engendré de nombreux actes solidaires vis-à-vis des soignants et des étudiants par le secteur de la restauration. Lors du premier confinement, plusieurs chefs et restaurateurs ont préparé et apporté des plats à l’hôpital de la Croix-Rousse et à l’hôpital cardiologique de Lyon. De plus, les étudiants, parfois en situation de précarité, ont bénéficié eux aussi, d’offres spéciales venant notamment de l’enseigne Flam’s et du Hard Rock Café. En effet, Flam’s a distribué gratuitement environ 1200 flammenkueches en 3 jours ce mois de mars 2021. Le Hard Rock Café a, lui aussi, proposé il y a quelques jours un menu burger à 3 € aux étudiants lyonnais. Toutes ces initiatives se multiplient depuis quelques mois et viennent en aide à ceux, qui depuis 1 an, sont le plus touchés par la pandémie.

D’un autre côté plus positif, les restaurateurs peuvent entrevoir la lumière au bout du tunnel avec le plan de réouverture en 3 phases proposé récemment. Notamment avec la réouverture des hôtels et de leur restaurant puis avec celle de toutes les terrasses et enfin entièrement.

Marie Billat

Laisser un commentaire